• glacier
  • pecheur quai
  • rocher
  • mer
  • anticostie
  • riv bois

À PROPOS DE NOUS

 
 
Imprimer

Contexte

En 1999, la Cour suprême du Canada a prononcé l'arrêt Marshall, confirmant le droit, en vertu des traités de paix et d'amitié intervenus en 1760 et 1761, de chasser, de pêcher et de faire la cueillette pour assurer un niveau de subsistance raisonnable. L'arrêt Marshall a touché 34 Premières Nations mi'gmaques et malécites au Nouveau-Brunswick, à l'Île-du-Prince-Édouard, en Nouvelle-Écosse et dans les régions de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent, au Québec. Par la suite, le ministère des Pêches et Océans (MPO) a adopté une série d'initiatives de l'après-Marshall en vue de négocier des ententes de pêche avec les Premières Nations.

Le développement de l'AGHAMM repose sur l'une de ces initiatives : le programme autochtone de gestion des ressources aquatiques et océaniques (PAGRAO), qui découle du financement du MPO. L'AGHAMM possède aussi un historique relatif aux activités de l'Initiative des pêches commerciales intégrées de l'Atlantique (IPCIA). Par ailleurs, les trois communautés membres de l'AGHAMM possèdent de l'expérience relative à la Stratégie des pêches autochtones (SRAPA), à l'IPCIA, et ils étaient aussi titulaires de l'Initiative initiale de l'après Marshall.