• pecheur quai
  • anticostie
  • mer
  • glacier
  • rocher
  • riv bois

COMMUNAUTÉS MEMBRES

 
 
 

Malécites de Viger

Site de la Première Nation Malécite de Viger : www.malecites.ca

Le peuple malécite, se dénommant aussi Wolastoqiyik, ce qui signifie le «peuple de la belle rivière», est originaire des vallées du fleuve Saint-Jean et de ses affluents, à proximité de la frontière actuelle séparant le Québec et le Nouveau-Brunswick, au Canada, et l'état du Maine aux États-Unis. Les Malécites étaient traditionnellement un peuple semi-nomade vivant de chasse, de pêche, et pratiquant la culture du maïs. Suite aux efforts de sédentarisation du gouvernement du Canada, la réserve de Viger fut établie en 1827, lorsqu' une trentaine de familles s'installèrent à Viger (aujourd'hui nommé Cacouna), le long du fleuve Saint-Laurent. La réserve comptait alors plus de 3000 acres. Les mesures d'incitations du gouvernement canadien échouèrent toutefois et en 1869, suite aux pressions de colons d'origine européenne intéressés par ces terres fertiles, la réserve de Viger fut rétrocédée. En 1876, le gouvernement fédéral créa la réserve de Whithworth, puis celle de Cacouna en 1891. Les Malécites résistèrent toutefois au mode de vie sédentaire et aucun d'eux ne vit actuellement en permanence sur l'une ou l'autre de ces réserves.

De nos jours, les pêcheurs malécites de Viger sont impliqués dans la pêche commerciale, notamment de la crevette nordique, du crabe des neiges, de certaines espèces de poissons de fond, de l'oursin vert et du concombre de mer. Ils possèdent également une usine de transformation du crabe des neiges à Rimouski.