• riv bois
  • glacier
  • mer
  • rocher
  • anticostie
  • pecheur quai

COMMUNAUTÉS MEMBRES

 
 
 

carteBien que les Mi'gmaqs de Gesgapegiag, les Mi'gmaqs de Gespeg, et les Malécites de Viger se partagent les eaux le long du fleuve et du Golfe du Saint-Laurent, ces communautés se distinguent l'une de l'autre en raison de leur lieu géographique, de leur situation socio-économique, de leur singularité culturelle, et de leur langue.

Mi’gmaqs de Gesgapegiag

Le peuple mi'gmaq occupe le territoire du Mi'gma'gi, incluant les Maritimes et la péninsule gaspésienne, depuis plusieurs milliers d'années. Traditionnellement, les Mi'gmaqs vivaient de façon semi-nomade, dépendant principalement de la pêche durant la saison estivale et du gibier durant l'hiver.

Mi’gmaqs de Gespeg

Le peuple mi'gmaq occupe le territoire du Mi'gma'gi, incluant les Maritimes et la péninsule gaspésienne, depuis plusieurs milliers d'années. Traditionnellement, les Mi'gmaqs vivaient de façon semi-nomade, dépendant principalement de la pêche durant la saison estivale et du gibier durant l'hiver.

Malécites de Viger

Le peuple malécite, se dénommant aussi Wolastoqiyik, ce qui signifie le «peuple de la belle rivière», est originaire des vallées du fleuve Saint-Jean et de ses affluents, à proximité de la frontière actuelle séparant le Québec et le Nouveau-Brunswick, au Canada, et l'état du Maine aux États-Unis.